Tout savoir du Taux Annuel Effectif de l’Assurance (T.A.E.A) : Avec des tarifs exprimés parfois sous la forme d’un taux annuel, parfois en taux sur toute la durée du crédit immobilier, ou encore en euros, il a toujours été très difficile pour les acheteurs de comparer les tarifs des assurances emprunteur… Cette opacité, entretenue par les organismes de crédit, fait du choix de l’assurance-crédit un vrai casse-tête pour les emprunteurs.

Faut-il choisir l’assurance de la banque ? Ou chercher un meilleur prix chez un autre organisme d’assurance ? Et dans ce cas, comment savoir si les tarifs sont plus attractifs chez un autre organisme si les éléments de comparaison ne sont pas comparables ? C’est là l’objectif du Taux Annuel Effectif de l’Assurance (T.A.E.A.) : ce taux vise à augmenter la transparence des tarifs de l’assurance crédit, en obligeant les banques à présenter ce taux, qui sera facilement comparable.

Avec le Taux Annuel Effectif de l’Assurance (T.A.E.A), les organismes d’assurance crédit devront indiquer clairement, en euros, le coût total de l’assurance prêt sur la durée totale du prêt. Ils devront aussi préciser aux emprunteurs le montant exact à payer par période, en euros, et mentionner explicitement si ce montant doit s’ajouter aux mensualités de remboursement (ou s’il est déjà compris dans les mensualités de rembourseement).

Avec ce Taux Annuel Effectif de l’Assurance (T.A.E.A), qui a été mis en place en juillet 2013 et dont le décret d’application est entré en vigueur au 1er janvier 2015, le gouvernement souhaite améliorer l’information aux emprunteurs et simplifier, de fait, le choix de l’assurance crédit.

Depuis le 1er janvier 2015 les établissements de crédits doivent donc préciser, dans les documents qu’ils remettent aux acheteurs qui recherchent une assurance-prêt, comment calculer ce fameux Taux Annuel Effectif de l’Assurance, pour leur permettre de comparer ensuite les différentes offres du marché.