Pour obtenir un crédit immobilier, les banques vous demandent de souscrire à des assurances crédit, afin de prévenir d’éventuels défauts de paiement. Certaines assurances crédit sont facultatives, comme l’assurance perte d’emploi, mais l’assurance décès-invalidité est obligatoire. C’est cette assurance qui prendra le relais dans le remboursement du crédit immobilier en cas de décès de l’emprunteur ou de cessation d’activité suite à une maladie ou un accident.

Pour cette raison, il est important de bien choisir son assurance décès-invalidité. Comment la choisir, quel coût a une assurance décès, quels sont les risques couverts par cette assurance crédit ?

 1) comment choisir son assurance décès-invalidité ?

Deux solutions sont possibles : opter pour l’assurance crédit incluse dans l’offre de crédit que vous fait la banque, ou choisir un autre assureur crédit. Votre banque vous proposera systématiquement une assurance en même temps que le crédit immobilier, mais libre à vous de l’accepter ou pas.

En effet, la loi indique que rien ne vous oblige à souscrire l’assurance proposée par la banque (loi MURCEF). Vous pouvez donc étudier les offres d’assurance décès-invalidité d’autres organismes d’assurance, pour essayer d’obtenir de meilleures garanties pour le même tarif, un meilleur tarif pour des garanties identiques, voire les deux !

 
2) Quel est le coût de l’assurance décès-invalidité ?

Cette assurance obligatoire a un coût, qui viendra alourdir le coût total de votre crédit, une comparaison des tarifs des différents assureurs peut donc vous permettre de réaliser quelques économies sur cette partie du crédit, car les tarifs varient en fonction des organismes de crédit.

Le prix de l’assurance décès-invalidité est lié au montant de votre crédit : c’est un pourcentage du montant que vous avez emprunté pour votre crédit. Ce coût représente, par an, entre 0,2 et 0,55% du capital emprunté. Plus la somme empruntée est importante, plus le coût de l’assurance crédit sera élevé.

La souscription d’une assurance deces invalidité suppose donc de rembourser chaque mois une partie du coût de l’assurance, englobée dans les mensualités.

 
3) Quels sont les risques couverts par cette assurance crédit ?

Les risques couverts ne sont pas les mêmes pour tous les contrats d’assurance, il est essentiel de bien les étudier et de choisir une assurance crédit adaptée à votre situation familiale et professionnelle.

Les différents risques à prendre en considération sont :
– le décès,
– l’invalidité complète et définitive : situation dans laquelle vous êtes totalement et définitivement incapable d’exercer votre profession et d’agir seul pour tous les actes de la vie courante, qui peut provenir d’une invalidité physique ou mentale,
– l’invalidité permanente totale ou partielle : situation dans laquelle une expertise médicale conclut que vous êtes invalide permanent à 33% ou plus,
– l’incapacité temporaire totale de travail : situation dans laquelle une expertise médicale conclut que vous ne pouvez plus, temporairement, exercer votre profession (arrêt de travail).
 

4) Sous quelle forme l’assurance décès invalidité intervient-elle ?

Lorsque vous vous trouvez dans l’une des situations mentionnées plus haut, votre assurance crédit prend en charge votre crédit :
– S’il s’agit d’un décès ou d’une invalidité complète et définitive, votre assureur crédit se charge du remboursement du capital restant dû.
– S’il s’agit d’une invalidité permanente totale ou partielle, ou d’une incapacité temporaire totale de travail, la prise en charge (totale ou partielle) varie au cas par cas, en fonction du contrat d’assurance crédit que vous aurez souscrit.

 

Encore une fois, le choix de votre assurance crédit dépend entièrement du jugement que vous porterez sur votre situation et sur votre capacité éventuelle à continuer de rembourser votre crédit même en cas d’incapacité. A vous d’étudier les différentes options d’assurances proposées…

L’assurance décès-invalidité n’est pas la seule assurance crédit possible, il existe également une assurance perte d’emploi, qui est, elle facultative.