La Cour Européenne de Justice vient de statuer sur les écarts de tarifs qui existent aujourd’hui en termes d’assurance crédit entre les hommes et les femmes. Selon elle, « Prendre en compte le sexe des individus assurés comme un facteur de risque dans les contrats d’assurance constitue une discrimination ».

C’est pour cette raison qu’à partir de décembre 2012, les tarifs d’assurance seront les mêmes pour les hommes et les femmes, qu’il s’agisse d’assurance auto ou, bien entendu, d’assurance crédit.

Ainsi, avec cette décision, le critère de sexe n’aura plus de conséquence sur le coût des assurances.

On constate aujourd’hui qu’un emprunteur de sexe féminin paye son assurance crédit environ 11% de moins qu’un emprunteur de sexe masculin, et ce en raison d’une espérance de vie plus longue pour la gent féminine (Source Les Echos). Si l’on va vers la fin des écarts de tarifs entre hommes et femmes en Assurance crédit, cela signifie que le coût des assurances emprunteurs va augmenter pour les femmes, et baisser pour les hommes, pour tendre vers une homogénéisation des tarifs d’assurances crédit.

L’assurance crédit n’est pas le seul domaine concerné par les écarts de tarifs observés selon le sexe de l’assuré : l’assurance auto est aussi en ligne de mire, avec des tarifs assurance bien plus avantageux pour les femmes, et a fortiori les jeunes femmes, moins impliquées dans des sinistres auto. L’assurance habitation, en revanche, ne sera pas forcément impactée, le sexe de l’assuré n’étant pas pris en compte pour l’établissement du tarif.

A partir du 21 décembre 2012, date butoir de cette décision sur la fin des écarts de tarifs selon le critère de sexe, hommes et femmes seront logés à la même enseigne dans le domaine de l’assurance, et donc de l’assurance crédit.