Nombreux sont les emprunteurs qui ont entendu parler de la Loi Lagarde… mais savent-ils exactement ce qu’elle a changé, et les avancées qu’elle représente pour les emprunteurs ? Quel-Crédit-Choisir vous donne les clés pour comprendre l’impact de la Loi Lagarde sur l’assurance crédit.

Qu’a changé la Loi Lagarde d’un point de vue emprunteur ?

1. Grâce à la loi Lagarde, les emprunteurs peuvent choisir de prendre leur assurance crédit dans un autre établissement que leur banque. Cela s’appelle la délégation d’assurance.

2. Ils ont le choix : ils peuvent accepter l’assurance prêt proposée par la banque qui leur accorde leur crédit, mais ils peuvent aussi la refuser.

3. Les emprunteurs peuvent refuser de prendre leur assurance crédit auprès de la banque chez qui ils souscrivent leur prêt, mais leur banque ne peut pas se servir de ce motif pour leur refuser le prêt, ni pour augmenter le taux d’intérêt du prêt.

4. NB : l’assurance crédit choisie chez un autre assureur doit malgré tout présenter les mêmes conditions de garantie que celles proposées par l’assurance prêt de la banque qui accorde le prêt.

Ces nouvelles dispositions, accompagnées de l’obligation pour les banques d’informer les consommateurs en toute transparence sur l’assurance crédit, ouvrent de nouvelles possibilités pour les emprunteurs : ils sont mieux informés (une étude TNS-Sofres de 2012 montrait que 37% des Français n’avaient pas connaissance de leurs droits en termes de délégation d’assurance), ils peuvent choisir librement leur assurance crédit, et, en comparant les différentes offres d’assurance crédit, faire des économies.