Un récent sondage effectué par TNS-Sofres a révélé que 37% des Français n’ont pas connaissance de leurs droits en termes de délégation d’assurance et ignorent qu’ils peuvent choisir de prendre leur assurance prêt chez l’assureur de leur choix, au lieu de souscrire automatiquement à l’assurance prêt proposée par leur banque avec leur crédit.

La loi Lagarde, qui a été adoptée fin 2010, semble encore méconnue de certains emprunteurs : 89% des assurances crédits sont encore souscrits auprès des établissements prêteurs, un chiffre élevé qui montre que de nombreux Français se sont pas informés de leur droit de choisir leur assurance emprunteur.

La seule condition de la délégation d’assurance est que l’assurance choisir doit offrir les mêmes garanties que celle du contrat d’assurance proposé par la banque avec le prêt immobilier. Or bien souvent, en optant pour une autre assurance, les emprunteurs peuvent bénéficier des mêmes garanties, voire même de meilleures garanties pour un coût identique ou inférieur.

En effet, les contrats d’assurance proposés par les banques avec les crédits sont des contrats collectifs, dits « contrats de groupe », sensiblement identiques pour tous les emprunteurs, quel que soit leur âge, quelle que soit leur condition physique, etc. Ce qui signifie des conditions et des tarifs valables pour tous les emprunteurs, et aucune adaptation en fonction des caractéristiques propres à chacun. Voilà pourquoi les emprunteurs ont tout à gagner à comparer les différentes assurances prêt et à choisir celle qui s’adapte le mieux, au meilleur prix, avec les meilleures garanties. Mais pour choisir la meilleure assurance, encore faut-il savoir qu’il est possible de choisir une assurance prêt chez l’assureur de son choix…

L’un des objectifs de la Loi Lagarde était d’informer les emprunteurs de leurs droits, mais aussi des devoirs des banques. Car ce sondage montre aussi que 31% des personnes interrogées craignent que la banque refuse leur prêt si elles choisissent de prendre une autre assurance emprunteur. Or cette pratique est rigoureusement interdite, et une banque ne peut pas vous refuser votre crédit sous prétexte que vous ne prenez pas son assurance, mais le déficit d’information fait que certains français l’ignorent encore.

 

Source : sondage TNS-Sofres réalisé du 16 au 20 mars 2012 sur un échantillon de 1 011 personnes prévoyant d’acheter un logement au cours des douze prochains mois,pour le comparateur d’assurances A Comme Assur.