Lorsque vous effectuez un crédit, votre banque exigera de vous des garanties, afin de se couvrir d’un éventuel défaut de paiement, et avoir l’assurance que le crédit sera bien remboursé.

Outre l’assurance invalidité-décès, qui est souscrite par la quasi-totalité des particuliers souscrivant un crédit, certaines banques vous proposeront l’assurance-chômage. Cette assurance concerne principalement les crédits immobiliers. Faut-il choisir une assurance-chômage (assurance perte d’emploi) ?
Qu’est-ce qu’une assurance-chômage ?

L’assurance chômage intervient lorsqu’une personne ayant involontairement perdu son emploi n’est plus en mesure de rembourser les mensualités de son crédit : l’assurance vient donc se substituer à la personne au chômage et rembourse à sa place les échéances du prêt.

Plusieurs conditions viennent réglementer l’assurance-chomage : pour y souscrire, vous devez être salarié en Contrat à Durée Indéterminée, ne pas être en période d’essai, attester d’une certaine ancienneté chez votre employeur actuel et pouvoir bénéficier des allocations chômage ASSEDIC ‘ou assimilé).
Certains assureurs imposent même une limite d’âge.
Si vous choisissez de prévenir tout risque avec une assurance-chômage, sachez que son montant et sa durée dépend du « risque » que vous représentez.

En règle générale, la durée des contrats d’assurance chômage varie entre un et quatre an(s). Les contrats d’assurance chomage sont renouvelables par tacite reconduction et prennent fin avec la fin du crédit immobilier, avec le remboursement total du crédit par anticipation ou si l’assuré part à la retraite.

C’est à vous, emprunteur, de mesurer la stabilité de votre situation professionnelle et de choisir de souscrire ou pas à une assurance chômage pour garantir votre crédit. En effet, personne mieux que vous ne connait votre risque…

A retenir : aucun organisme prêteur, aucune banque n’a le droit de vous obliger à prendre une assurance chômage, c’est à vous que cette décision revient.