La Loi Lagarde désormais en vigueur vise à réformer l’assurance emprunteur en supprimant toute entrave à la délégation d’assurance, afin que tous les emprunteurs soient libres de choisir leur assurance prêt dans l’établissement de leur choix, sans obligation de souscrire à l’assurance emprunteur de leur banque. Quelles sont les conséquences de cette loi pour les emprunteurs ? Et pour les banques ? Les pratiques des établissements de prêt ont-elles changé ?

Le projet de Loi Lagarde désormais adopté a eu plusieurs conséquences majeures sur l’assurance emprunteur.

Conséquences de la Loi Lagarde pour les emprunteurs

– Le possible choix du mieux disant pour son assurance prêt

Avec la Loi Lagarde, les emprunteurs peuvent choisir une assurance prêt dans un autre établissement que la banque qui leur accorde le prêt sans aucun risque de refus de prêt ni de taux d’intérêt plus élevé. La Loi Lagarde introduit une liberté de choix pour les assurances emprunteur.

– Autre conséquence pour les emprunteurs, une plus grande lisibilité dans les offres d’assurances prêt, et donc une plus grande facilité pour comparer les différentes propositions d’assurances emprunteurs. Les garanties, les applications de l’assurance comme le délai de carence ou les exclusions, les tarifs, toutes ces données sont décrites clairement.

Conséquences de la Loi Lagarde pour les établissements de prêt

– Une banque ne peut plus exiger des emprunteurs à qui elle accorde des prêts qu’ils souscrivent leur assurance emprunteur chez elle, et ne peut plus menacer les emprunteurs de ne pas leur prêter si jamais ils optent pour la délégation d’assurance.

– Les banques se voient obligées de revoir leur offre d’assurance emprunteur pour rendre celles-ci plus adaptables aux cas de chaque emprunteur, et plus compétitives sur un marché désormais largement ouvert à la concurrence.

De fait, la Loi Lagarde vient agir comme une protection pour les emprunteurs face aux abus de pouvoir des établissements de prêt, et oblige également les acteurs de l‘assurance prêt à plus d’information et de transparence, ce qui ne peut être que positif pour les consommateurs/emprunteurs.

Pour en savoir plus sur les conséquences de la loi Lagarde sur l’assurance emprunteur, consultez également cet article.