Pour bien vous couvrir lors de la souscription d’un crédit immobilier, vous pouvez adhérer à une assurance crédit dite assurance perte d’emploi, ou assurance chômage. L’assurance perte d’emploi vient compléter votre assurance décès invalidité, exigée par les banques pour vous accorder le crédit.

L’assurance Perte d’Emploi est donc une assurance crédit facultative qui intervient dans le cas précis où une situation de chômage vous prive des revenus nécessaires pour rembourser vos mensualités de crédit : c’est l’assurance chômage qui prend alors le relais de vos remboursements.

Tout savoir sur l’assurance perte d’emploi : quelles conditions de souscription, quelles conditions de mise en œuvre, et quelles conditions d’indemnisation pour l’assurance chômage ? Tout ce que vous avez besoin de savoir sur l’assurance perte d’emploi dans la suite de cet article.

Contrairement à l’assurance crédit principale (l’assurance décès-invalidité) qui conditionne l’obtention de votre crédit, l’assurance perte d’emploi est facultative. Cette assurance vous offre une protection supplémentaire en cas d’impossibilité de remboursement de votre crédit due au chômage : si vous vous retrouvez sans emploi suite à un licenciement et que vous ne pouvez plus assumer le paiement de vos mensualités de crédit, l’assurance perte d’emploi prend en charge ces remboursements.

Quelles sont les conditions de souscription de l’assurance chômage ?

Attention, tous les emprunteurs ne peuvent pas souscrire une assurance perte d’emploi. Plusieurs conditions sont nécessaires pour obtenir une telle assurance crédit : être salarié, en contrat à durée indéterminée (quoique certains organismes d’assurance acceptent aussi les emprunteurs en CDD), en entreprise depuis 6 mois au moins et sans période de préavis en cours (période d’essai par exemple). Une condition sur l’âge vient parfois s’ajouter aux conditions ci-dessus.

Zoom sur les conditions de mise en œuvre de l’assurance perte d’emploi

Cette forme d’assurance crédit ne pourra s’appliquer qu’en cas de licenciement collectif ou licenciement individuel. S’il s’agit d’une démission ou d’un licenciement pour faute grave ou lourde, vous ne serez pas couvert par votre assurance perte d’emploi.

Attention également aux délais de mise en œuvre de l’assurance perte d’emploi : le délai de carence et le délai de franchise.
On appelle « délai de carence » la période pendant laquelle l’assurance perte d’emploi ne vous couvre pas, juste après la signature du contrat d’assurance. La durée moyenne d’un délai de carence pour ce type d’assurance crédit est de 6 mois, ce qui signifie que vous ne serez pas couvert par votre assurance perte d’emploi si vous devenez chômeur dans les 6 mois qui suivent la souscription de l’assurance.
Le délai de franchise correspond à la période pendant laquelle l’assurance perte d’emploi ne marche pas, en général quelques mois après le passage au chômage.

NB : prenez bien en compte ces délais de mise en œuvre de l’assurance perte d’emploi : dans notre exemple, l’emprunteur paierait son assurance crédit dès le 1er mois mais ne serait couvert qu’à partir du 9e mois…

Quelles sont les conditions d’indemnisation de l’assurance perte d’emploi ?

Au delà du délai de franchise, votre assurance chômage vous couvre et prend en charge le remboursement de vos mensualités de crédit. Attention, cette prise en charge est limitée dans le temps ! Selon votre contrat d’assurance crédit, vous serez couvert et vos mensualités seront remboursées sur une période allant de 6 mois de chômage à 30 mois de chômage.
Vous pouvez négocier cette période de couverture au moment de la souscription de l’assurance.

Enfin, concernant le montant de l’indemnisation par l’assurance perte d’emploi :  la valeur de votre indemnisation est calculée en pourcentage de vos mensualités, qui peut aller de 50 à 100% de la mensualité selon le contrat signé, 100% étant une excellente couverture.

Tous droits réservés 2010 – Quel-crédit-choisir