Le questionnaire médical joue un rôle essentiel dans la souscription de votre assurance crédit : lorsque vous prenez un crédit immobilier et que votre assureur vous demande de remplir un questionnaire médical, l’objectif est de connaitre tous les éléments relatifs à votre état de santé pour mesurer le risque qu’il prend en vous assurant. De ce questionnaire médical dépendent donc le taux de votre assurance crédit, votre prime d’assurance, la qualité de votre couverture, etc.

Le questionnaire médical de l’assurance crédit est extrêmement important pour vous et pour votre assureur : si jamais un incident ou accident vous arrivait pendant la période de remboursement de votre crédit immobilier, c’est votre assurance crédit qui prend en charge le remboursement de vos mensualités. Il est donc compréhensible que votre assureur ait envie de savoir quels sont vos antécédents médicaux et vos problèmes de santé pour mesurer le risque qu’il prend en vous accordant une assurance crédit sur votre crédit immobilier.

Dans le questionnaire médical demandé pour une assurance crédit, tous les aspects de la santé sont abordés : vous est-il arrivé quelque problème médical dans votre enfance, votre adolescence ou bien récemment, y a-t-il des soucis médicaux répandus dans votre famille, faites-vous du sport, fumez-vous, etc. Certaines questions vont vous paraitre intrusives, pourtant il est essentiel de répondre correctement et honnêtement au questionnaire médical, sinon vous risqueriez de ne pas être couvert par l’assurance crédit.

A quoi sert le questionnaire médical de l’assurance crédit ?

Il permet à votre assureur d’évaluer le risque que votre état de santé implique, et de fixer en fonction de vos réponses le coût de l’assurance santé. Un emprunteur sans antécédents médicaux, sportif, non-fumeur et en pleine forme physique paiera moins cher son assurance crédit qu’en emprunteur présentant une situation opposée. Cependant, il est fortement déconseillé de tricher sur certaines réponses du questionnaire médical en espérant faire quelques économies sur le coût de l’assurance crédit.

Pourquoi faut-il absolument répondre au questionnaire médical de façon honnête ?

Première raison, la loi impose à tous les emprunteurs de « de répondre exactement aux questions posées par l’assureur, notamment dans le formulaire de déclaration du risque par lequel l’assureur l’interroge lors de la conclusion du contrat, sur les circonstances qui sont de nature à faire apprécier par l’assureur les risques qu’il prend en charge » (article L. 113-2 du Code des assurances). Voici pour la raison théorique et légale.

Mais dans les faits, la raison qui doit vous faire répondre honnêtement au questionnaire médical est la suivante : si vous mentez dans le questionnaire, vous n’êtes plus couvert par votre assurance crédit. Si vous modifiez la vérité sur certaines questions, si vous trichez sur certaines réponses, si vous mentez par omission voire même si vous vous trompez tout en étant sûr de votre fait et donc si vous mentez « de bonne foi », vous prenez le risque de ne pas être couvert par votre assurance crédit (pour laquelle vous aurez malgré tout payé!).

Par conséquent, une ou plusieurs fausses réponses dans le questionnaire médical vous fait courir le risque de ne pas être indemnisé par votre assurance crédit (ou de n’être indemnisé qu’en partie) le jour où un incident/accident vous empêche de rembourser votre crédit immobilier et où votre assurance crédit est censée prendre en charge le paiement de vos mensualités.

Pour toutes ces raisons Quel-Crédit-Choisir vous conseille de bien répondre au questionnaire de santé demandé pour votre assurance crédit, et de chercher consciencieusement les réponses aux questions du questionnaire sur lesquelles vous n’êtes pas sûr de vous. Car si vous êtes en situation de litige avec votre assureur, le tribunal qui tranchera soutiendra votre assureur s’il est démontré que vous avez menti ou dissimulé un élément de votre état de santé.

Tous droits réservés 2010 – Quel-crédit-choisir