Vous avez fait une demande de crédit et vous attendez la réponse de la banque ; or l’avancée de votre projet immobilier est étroitement liée à l’acceptation de votre dossier de crédit, qu’un crédit refusé repousserait.

Sachant qu’on observe depuis quelques années une augmentation du nombre de refus de crédit, comment mettre toutes les chances de votre côté pour éviter le refus de votre crédit ? Quelles sont les raisons qui pourraient expliquer un refus de crédit et comment les contourner ?

Les conditions d’acceptation des crédits se sont durcies et les banques en viennent plus souvent à refuser des demandes de crédit.

Pourtant, en connaissant certaines des raisons de refus de crédit, vous pouvez l’éviter.

  • Éviter les découverts pour éviter le refus de crédit

Raison n°1, toute simple à corriger, des découverts trop fréquents sur votre compte courant. Les banques vont étudier votre situation et donc regarder si vous êtes un bon gestionnaire au quotidien, ou si vous avez tendance à utiliser votre découvert, voire à dépasser votre découvert autorisé. Si c’est le cas, cela sera un point négatif pour votre dossier de crédit, pensez donc à corriger ce petit travers suffisamment tôt avant votre demande de crédit.

  • Proposer un dossier de crédit réaliste pour éviter le refus de crédit

Si votre demande de crédit est irréaliste et déraisonnable, si votre taux d’endettement est jugé trop élevé, votre crédit risque d’être refusé. On retient en général la règle des 33% d’endettement à ne pas dépasser, mais cette valeur pourra varier d’une banque à l’autre, toutes n’ont pas les mêmes critères. Cela dit, pour mettre toutes les chances de votre côté et éviter de voir votre crédit refusé, présentez une demande de crédit qui vous permette de rester sous la barre des 30% d’endettement.

  • Disposer d’un certain apport personnel pour éviter le refus de crédit

Difficile d’y faire grand-chose, si vous n’avez pas d’apport personnel, a fortiori si vous êtes jeune ! Néanmoins le risque d’un crédit refusé est plus grand pour un emprunteur sans apport, et encore plus grand pour un jeune sans apport, c’est bel et bien la réalité. Le risque de refus de crédit, sans apport, est élevé car les banques considèrent que le risque pour elles, de ne pas être payées, est important.

Aujourd’hui certaines banques tentent d’attirer des clients avec des offres spéciales pour les emprunteurs sans apport, cela peut être une bonne solution, d’autant que dans ce cas votre manque d’apport ne peut être avancé comme une raison de refuser votre crédit.

Pensez bien, malgré tout, à étudier attentivement les conditions d’octroi ce des crédits.

  • Avoir une situation professionnelle stable pour éviter le refus de crédit

Il est plus facile d’éviter le refus de crédit si vous êtes depuis plusieurs années dans votre société, et si vous êtes en CDI, que si vous venez d’arriver dans une entreprise, que vous êtes en CDD ou que vous êtes en période d’essai. Un emploi en contrat indéterminé, depuis plusieurs années, est perçu par les banques comme un gage de sécurité, un gage de paiement.

  • Ne pas être fiché au FICP pour éviter le refus de crédit

Si vous êtes fiché dans le Fichier National des incidents de Paiement, fichier de la Banque de France qui trace les particuliers en difficulté de paiement voire en surendettement, le risque d’écoper d’un refus de crédit est très élevé. C’est le pire signe pour une banque, une alerte sur les très probables difficultés que vous aurez à rembourser votre crédit.

Si vous êtes dans cette situation, vous saurez pourquoi votre crédit a été refusé : si, dans les autres cas, les banques ne sont pas obligées de justifier leur refus de crédit, dans ce cas présent vous saurez la raison du refus de crédit.

On voit donc que pour éviter le refus de dossier de crédit, il a y certaines dispositions que vous pouvez prendre avant de déposer votre demande de crédit (autant le faire pour faire peser la balance en votre faveur!).

Il existe en revanche des éléments sur lesquels vous ne pourrez pas vraiment influer, mais si le refus semble lié à une question de profil d’emprunteur, n’hésitez pas à tenter votre chance ailleurs, en déposant d‘autres demandes de crédit dans d’autres banques, en espérant éviter le refus de crédit…