Face à une baisse de leurs revenus, temporaire ou durable, les emprunteurs cherchent parfois à modifier les conditions de leur crédit pour rendre le remboursement plus supportable financièrement. Il existe pour cela plusieurs solutions : réduction des mensualités, report du crédit, etc.

Tour d’horizon des possibilités existantes pour modifier les conditions de votre crédit :

1)     Négocier avec sa banque pour réduire le montant de vos remboursements

Si vos revenus ont baissé et qu’il devient difficile de rembourser vos mensualités, que vous n’avez plus du tout d’argent de côté une fois vos mensualités payées,  vous pouvez envisager de réduire le montant de vos remboursement.

Votre contrat de crédit comporte une partie qui détaille les conditions de réaménagement, relisez-la. Dans la plupart des cas, les contrats de crédit immobiliers prévoient que l’emprunteur puisse réduire de 10 ou 15% le montant des mensualités.

Pour mettre en place cet aménagement du crédit, contactez votre banque et voyez avec elle quelles sont les modalités de variation de vos mensualités. En effet, votre banque acceptera probablement que vous réduisiez le montant de vos remboursements, mais cela va augmenter la durée de votre prêt, et donc le cout de votre crédit. Assurez-vous de bien préciser avec votre banque de combien de temps votre crédit va s’allonger, et si vous pourrez plus tard modifier à nouveau le montant de vos mensualités, au cas où vos revenus augmenteraient.

 

2)     Décaler le remboursement de votre crédit grâce à un report du crédit

Plus radical, le décalage de votre crédit dans le temps vous permet de suspendre le paiement de vos mensualités pendant quelques mois (entre 3 à 6 mois consécutifs en général). Ainsi, en reportant votre crédit de quelques mois vous n’aurez plus à payer les mensualités pendant cette période, ce qui vous permet de souffler si vous traversez une mauvaise passe économique, cependant il vous faudra continuer de payer l’assurance décès-invalidité liée à votre prêt.

 

3)     Profiter de taux d’intérêts bas pour renégocier votre prêt

Les taux d’intérêts des crédits immobiliers sont historiquement bas depuis quelques mois, et incitent certains emprunteurs à renégocier le taux d’intérêt de leur emprunt. Cette solution de renégociation du prêt pour profiter de taux d’intérêt plus bas dépend du taux auquel vous avez-vous-même emprunté. Il faut compter un écart d’au moins 1% entre le taux de votre emprunt et les taux actuels (voir les taux d’intérêt moyens en octobre 2012) pour que la renégociation de prêt soit intéressante. Ainsi, si vous avez souscrit votre crédit à une période où les taux de crédit immobilier étaient élevés, par exemple en 2008 quand les taux moyens étaient autour de 4,5 – 5%, renégocier votre prêt peut être intéressant.

A lire aussi : quand faut-il renégocier son prêt immobilier ? Comment réussir sa renégociation de prêt ?