Le Crédit revolving est un crédit à la consommation, une somme d’argent mise à disposition des particuliers pour leurs achats. Ce type de crédit est appelé revolving, ou crédit permanent, car le montant du crédit revolving se reconstitue au fur et à mesure du remboursement des mensualités.

Le crédit revolving est donc un crédit conso extrêmement simple et souple d’utilisation, néanmoins son coût est élevé : il est essentiel de maitriser son recours au crédit revolving. En savoir plus…

Les particuliers qui le souhaitent peuvent souscrire un crédit revolving auprès d’un organisme financier, pour avoir à leur disposition une somme d’argent disponible pour effectuer leurs achats petits ou gros. Le crédit revolving peut être utilisé librement tant qu’il reste de l’argent disponible sur la somme prêtée.

Pourquoi « revolving » ? Le nom de ce crédit vient du renouvellement permanent de la somme prêtée, qui se reconstitue après chaque remboursement. Le principe du crédit revolving est donc simple : tant que l’emprunteur rembourse les montants utilisés pour ses achats, il peut en effectuer de nouveaux avec son crédit permanent.

Le principe général du crédit revolving représente un risque : le risque du surendettement. En effet, mieux vaut être un bon gestionnaire pour utiliser un crédit revolving sans risques. Un emprunteur qui ne sait pas gérer ses finances de façon raisonnable est tenté d’acheter encore et encore en utilisant son crédit revolving, mais ce crédit se renouvelle constamment, et est très coûteux.

Le crédit revolving est très coûteux car son taux d’intérêt est très élevé, généralement autour de 20%. Pour un achat d’un montant de 100€, un emprunteur qui finance cet achat avec un crédit revolving paiera un coût total de 120€ environ. L’accumulation d’achats effectués avec un crédit revolving rendue facile par la multiplication des points de vente qui acceptent les cartes de crédit revolving, peut vite entrainer les emprunteurs dans des situations de surendettement.

Lire aussi l’article sur les avantages et risques du crédit revolving.