La loi Lagarde et l’information sur les crédits : la Loi Largarde a déjà fortement contribué à protéger les emprunteurs : liberté de choix de l’assurance crédit, et en conséquence une plus grande lisibilité dans les offres d’assurances prêt, lutte contre le surendettement, et mesures de protection face au crédit renouvelable.

Depuis le 1er janvier 2013 la Loi Lagarde va plus loin en renforçant l’information sur les crédits et en obligeant les banques à expliquer plus clairement aux aspirants emprunteurs certaines conditions d’emprunt qui étaient jusqu’ici au mieux mal comprises, voir ignorées des emprunteurs.

Partant du constat (que tous les emprunteurs ont fait au moment de choisir un crédit) que les informations qui entourent les crédits ne sont pas comprises par la majorité des gens, qui ne comprennent pas le jargon bancaire et ont du mal à se repérer dans la jungle des taux (taux fixes,  TEG, taux variable, etc.), la Loi Lagarde a rendu obligatoire la présentation d’un document précontractuel qui doit être donné à l’emprunteur.

Ce document doit réunir de façon claire les informations indispensables au choix d’un crédit. Il explique également les implications d’un crédit, l’engagement de remboursement qu’il représente, le montant des mensualités que l’emprunteur devra payer chaque mois… L’objectif est de faire prendre conscience aux emprunteurs des conséquences d’un crédit, et de l’engagement que cela représente une fois le crédit signé.

Tous les crédits à la consommation sont concernés, du rachat de crédit au crédit renouvelable.

Dans ce document précontractuel devront figurer a minima le montant des mensualités à rembourser, le capital dû et la durée du crédit.