Les mécanismes incitatifs à l’achat immobilier, dont fait partie la Loi Scellier, ont permis au secteur immobilier du neuf d’enregistrer de bons chiffres en 2011, avec une augmentation de près de 20% des mises en chantier et une croissance de 28% des dépôts de permis de construire entre décembre 2010 et novembre 2011.

Mais les spécialistes de l’immobilier neuf prévoient un tout autre schéma pour 2012 : entre la hausse de la TVA sur les travaux, qui passera de 5,5% à 7%, la compression prévue du volume des crédits accordés dans le cadre du PTZ +, lui aussi profondément modifié et la disparition des avantages fiscaux liés à la Loi Scellier, les prévisions pour 2012 sont bien plus sombres.