L’avenir du PTZ+, ce Prêt à Taux Zéro Plus destiné aux primo-accédants souhaitant acheter leur première résidence principale, est suspendu depuis plusieurs semaines au plan de rigueur proposé par le gouvernement français.

Le PTZ + a en effet été remis en cause plusieurs fois : il avait initialement été annoncé que le PTZ+ ne s’appliquerait plus qu’aux logements neufs, et non aux logements anciens et neufs comme lors de sa mise en place en janvier 2011, puis le PTZ+ dans l’ancien avait semblé être sauvé, et réservé aux logements anciens rénovés…

Qu’en est-il aujourd’hui, au 22 novembre 2011 ? Que va devenir le PTZ + ? Le PTZ + sera-t-il réservé aux logements neufs, ou applicable également aux logements anciens ?

Il avait été dit mi-novembre 2011 qu’un amendement pourrait être voté pour sauver le PTZ+ dans l’ancien, et ainsi permettre aux primo-accédants voulant acheter un logement ancien de bénéficier de ce prêt à taux zéro sous réserve de réaliser des travaux de rénovation thermique. L’objectif affiché était alors d’encourager les travaux de rénovation dans les logements anciens dans une période où la construction de logements neufs prend le pas sur la rénovation du parc immobilier ancien.

Nouveau rebondissement concernant l’avenir du PTZ + : le Prêt à Taux Zéro Plus ne concernera finalement plus du tout les logements anciens, qu’ils soient rénovés ou pas, car la suppression complète du PTZ+ dans l’ancien a été adoptée par les députés de l’Assemblée Nationale. Ainsi, le plan de rigueur 2011 du gouvernement français va profondément modifier le fonctionnement du PTZ+ qui ne sera plus désormais proposé qu’aux acheteurs de logements neufs.

Autres changements dans l’application du PTZ + :

–         Il sera possible de bénéficier du PTZ+ sur tout le territoire français, et non simplement dans les zones où la situation immobilière est la plus tendue comme c’était le cas jusqu’ici.

–         Le PTZ+ sera désormais attribué sous condition de ressources. Les détails des plafonds de revenus ne sont pas encore connus, mais devraient s’approcher des conditions de revenus appliquées pour d’autres dispositifs d’aide immobilière.

Avec ces nouvelles mesures appliquées au PTZ+, le gouvernement réaliser des économies, d’autant plus importantes que jusqu’ici plus de 3 prêts à taux zéro plus sur 4 étaient accordés pour des logements anciens…