De nombreux seniors propriétaires de leur logement se voient refuser la souscription d’un prêt en raison de leur âge, les banques étant frileuses à l’idée d’accorder un prêt à un emprunteur de plus de 60 ans. Comment, dans cette situation, trouver les liquidités nécessaires pour effectuer des travaux dans sa maison, acheter une nouvelle voiture ou même assurer le financement d’une maison de retraite ?

Une solution de prêt existe pour faciliter l’accès des seniors propriétaires à l’emprunt : le prêt viager hypothécaire, prêt garanti par l’hypothèque du logement de l’emprunteur. En savoir plus…

Plusieurs études ont montré qu’en dépit de leur patrimoine immobilier, les personnes âgées et seniors propriétaires ont du mal à obtenir un prêt classique auprès des établissements de crédit : les banques considèrent en effet que le risque de prêter à un senior par la voie classique (prêt avec remboursement de mensualités) est trop élevé. C’est là qu’intervient le prêt viager hypothécaire.

Le prêt viager hypothécaire est une forme de prêt conclu entre un particulier disposant d’un patrimoine immobilier et une banque : pour accéder à un prêt viager hypothécaire, l’emprunteur doit être propriétaire de sa résidence principale, d’une résidence secondaire ou d’un investissement locatif.

Un prêt viager hypothécaire fonctionne de la manière suivante : la banque accorde un prêt viager qui est garanti par une hypothèque sur le logement du senior. Ainsi, l’emprunteur reçoit son prêt sous la forme d’un capital ou de versements étalés dans le temps. Le prêt viager hypothécaire est remboursé lors du décès de l’emprunteur, car l’établissement prêteur récupère alors le bien immobilier.

Au moment du décès de l’emprunteur, qui met fin au prêt viager hypothécaire, les héritiers ont la possibilité de garder le bien immobilier en remboursant les sommes dues à la banque, ou de laisser la banque se saisir du logement pour se rembourser du prêt viager accordé.

Bon à savoir : l‘avantage majeur du prêt viager hypothécaire est que l’emprunteur n’a pas à supporter le remboursement de mensualités pendant la période du prêt, celui-ci étant intégralement remboursé lors de son décès.

Bon à savoir n°2 : le montant accordé pour un prêt viager hypothécaire dépend de l’âge du senior qui souhaite souscrire le prêt. Le montant prêté va en augmentant, jusqu’à 50 voire 75% de la valeur du bien immobilier mis en hypothèque, au fur et à mesure que l’âge de l’emprunteur du prêt viager hypothécaire est élevé.