Depuis son entrée en application le 1er janvier 2011, le Prêt à taux Zéro + (PTZ +) permet aux primo-accédants à la propriété de bénéficier d’un prêt immobilier aidé garanti par l’État, afin d’aider au financement de l’achat de leur première résidence principale.

Qu’a changé le PTZ + ? Quels sont les changements apportés par le PTZ + par rapport à l’ancien Prêt à Taux Zéro, qui a été remplacé par ce nouveau type de prêt à taux zéro ? Du montant aux bénéficiaires de ce prêt aidé, voici toutes les nouveautés et tous les changements du PTZ +.

Qu’a changé le PTZ + ?

1. Le montant du prêt immobilier

Avec le PTZ +, le montant des prêts aidés est plus élevé, et les plafonds d’emprunt sont plus importants, ce qui correspond mieux aux prix actuels du marché.

2. Les bénéficiaires du PTZ +

Le PTZ + concerne plus d’emprunteurs que l’ancien prêt à taux zéro. Le gouvernement a estimé que près de 400 000 primo-accédants peuvent bénéficier du nouveau PTZ +, contre environ 200 000 avec l’ancien.

3. La simplification du système d’aides

En remplaçant l’actuel PTZ, le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt mais aussi le Pass Foncier, le nouveau PTZ + simplifie la vie des primo-accédants : moins de formalités grâce à un seul système d’aide à l’accession à la propriété, le PTZ +.

4. La considération de l’aspect durable

En prenant en considération la performance énergétique des logements, le PTZ + s’inscrit dans une logique durable, du respect de l’environnement.

5. La prise en compte des disparités géographiques

Avec des conditions modulables selon la localité géographique du logement visé, le PTZ + prend en compte les disparités du territoire français : des zones plus ou moins attractives, un attrait différent pour le neuf ou l’ancien selon les zones géographiques.

Plus d’informations sur le PTZ + en cliquant ici.