Le Prêt Action Logement, qui remplace désormais le prêt 1% logement dans sa mission d’aide au financement du premier achat immobilier pour les primo-accédants, est soumis à conditions.

Ce prêt immobilier bonifié implique à la fois des conditions applicables au logement acheté, mais également des conditions sur la situation de l’emprunteur. Tous les primo-accédants ne peuvent pas, en effet, profiter du Prêt Action Logement.

Détail des conditions requises pour le Prêt Action Logement :

Un emprunteur prétendant au Prêt Action Logement doit remplir les conditions suivantes.

1) Première condition au Prêt Action Logement, être salarié ou jeune retraité (moins de 5 ans) d’une entreprise privée non agricole d’au moins 10 salariés.

2) Deuxième condition, être primo-accédant, c’est-à-dire acheter son premier logement principal. Dérogation à cette condition, les emprunteurs en mobilité professionnelle, même s’ils ne sont pas primo-accédants, peuvent eux aussi bénéficier du Prêt Action Logement.

3) Le logement acheté avec le Prêt Action Logement doit être la résidence principale de l’emprunteur. Aucun Prêt Action Logement ne pourra être accordé pour une résidence secondaire, par exemple.

4) Le Prêt Action Logement est également soumis à des conditions de ressources : les revenus de l’emprunteur, basés sur le revenu fiscal de référence, doivent être inférieurs aux plafonds définis.