L’éco-prêt à taux zéro est destiné aux propriétaires qui veulent effectuer des travaux dans leur logement tout en conciliant économies financières, écologie et développement durable, via des travaux permettant de réaliser des économies d’énergie.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de ce prêt immobilier, éco prêt à taux zéro ?

1) Qui peut en profiter ?

Les bénéficiaires de l’éco-prêt à taux zéro peuvent être :

– soit les propriétaires qui veulent faire des travaux dans leur résidence principale,
– soit les personnes ayant un logement immobilier donné en location à titre de résidence principale,
– soit les copropriétaires désirant rénover des parties communes,
– soit certaines SCI non soumises à l’impôt sur les sociétés, comme les SCI familiales.

Pour prétendre à l’éco-prêt à taux zéro, il faut donc être propriétaire d’un bien immobilier. Néanmoins, sachez que l’éco prêt à taux zéro est attribué sans conditions de ressources.

2) Quels biens immobiliers sont concernés par l’éco pret ?

Le but de ce prêt est de faciliter des travaux durables, il ne concerne donc principalement que des logements immobiliers « anciens », qui doivent avoir été livrés avant le 1er janvier 1990.

3) Quels types de travaux sont autorisés pour l’éco-prêt ?

Certaines conditions encadrent les travaux réalisés dans le cadre d’éco prêt à taux zéro. Le gouvernement, à l’origine de cette incitation gouvernementale à réaliser des travaux écologiques, a défini une liste de travaux autorisés, mais sont également concernés les travaux visant à réduire les dépenses énergétiques.

Dans tous les cas, pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, lesdits travaux doivent obligatoirement être effectués par des professionnels.