Contexte économique difficile, difficultés professionnelles et personnelles, accidents… certaines situations compliquent le remboursement de votre prêt immobilier, tandis que votre banque attend des paiements à date fixe.

Lorsque vous avez des difficultés à rembourser votre prêt, quelles solutions s’offrent à vous ? De quels recours disposez-vous si votre situation financière ponctuelle ne vous permet plus de payer vos mensualités de prêt ?

Il existe deux solutions pour les emprunteurs en difficulté face au paiement de leurs mensualités :

1) réduire les mensualités à payer. Avec cette solution, vous convenez avec votre banque d’un arrangement pour ne plus payer chaque mois les mensualités initialement prévue mais un montant réduit des mensualités, ce qui vous permet d’avoir plus de marge face à vos dépenses courantes. Pour pouvoir profiter d’une réduction des mensualités en cas de problème de remboursement du prêt, il faut en général avoir prévu une clause d’ajustement lors de la souscription du prêt immobilier.

Souvent, c’est cette solution de réduction des mensualités qui est choisie, et qui s’accompagne d’un allongement de la durée du prêt. Parfois cependant, certains emprunteurs négocient avec leur établissement financier un report (partiel ou total) des échéances de paiement des mensualités. Mais là aussi, cela suppose d’avoir anticipé ces difficultés de paiement lors de la souscription du prêt, car ce report n’est possible que s’il est mentionné dans l’offre de prêt.

2) suspendre son prêt. Cette solution pour faire face aux problèmes de paiement des mensualités est beaucoup plus radicale que la première. Pour obtenir une suspension de prêt, il vous faut négocier avec votre banque, ou passer devant le tribunal d’instance. Dans cette situation radicale, les emprunteurs peuvent faire appel à l’article 313-12 du Code de la consommation, pour essayer de faire suspendre leur prêt immobilier. Cela n’aboutit pas toujours, et la suspension du prêt ne pourra excéder deux ans.

Cela peut sembler trivial, mais le mieux est d’anticiper, si possible, les éventuelles difficultés de remboursement qui peuvent survenir; puis dès que ces difficultés sont bel et bien là, prendre contact avec la banque qui vous a accordé le prêt dès que possible. Plus les problèmes de paiement de vos mensualités seront étudiés tôt, plus il sera facile d’y trouver une solution.

Et enfin, dernière possibilité, vous pouvez opter pour le rachat de crédit.