Certains aspirants emprunteurs se voient refuser leur prêt immobilier après étude de leur dossier par les banques. Il peut y avoir plusieurs causes au refus de prêt immobilier, des causes que l’on retrouve de plus en plus souvent comme un comportement de gestionnaire imprudent ou un manque d’apport, mais sachez que le refus de prêt immobilier peut être évité : toutes ces raisons de refus peuvent être anticipées et contournées.

Décryptage des raisons d’un refus de prêt et conseils pour éviter que votre prêt immobilier vous soit refusé.

Il est vrai que les banques, de plus en plus prudentes, étudient avec énormément d’attention les dossiers de demande de prêt qui sont déposés, cependant les raisons des refus de prêts immobiliers ne sont pas très nombreuses et sont souvent les mêmes : voici les causes de refus de prêt les plus fréquentes, et nos conseils pour les éviter.

Les raisons de refus de prêt sont systématiquement liées à votre comportement de gestionnaire, que les banques étudient en vous regardant comme un futur potentiel emprunteur.

Voici les causes possibles de votre refus de prêt :

– être à découvert sur vos relevés de comptes est un très mauvais point,

– dépasser le taux d’endettement de 33%,

– disposer d’un apport personnel de moins de 10% du montant du projet immobilier (en savoir plus)

– traverser une période instable professionnellement (période d’essai, CDD…)

– être fiché au FICP (Fichier National des incidents de Paiement tenu par la banque de France)

Pour la plupart de ces causes de refus, vous pouvez faire quelque chose en anticipant ces écueils avant de présenter votre dossier de prêt : améliorez la gestion de vos comptes plusieurs mois avant, sachant que les banques éplucheront vos relevés et présentez une demande de prêt réaliste et raisonnable, en rapport avec vos revenus, votre apport personnel et votre endettement possible.

Cela dit, il existe aujourd’hui des solutions de prêt spéciales pour les emprunteurs sans apport personnel, et toutes les banques n’auront pas le même regard sur votre situation, il n’y a donc pas de fatalité !

Que faire si votre prêt immobilier vous est refusé ?

Si le refus de prêt s’explique par un comportement de gestionnaire et d’emprunteur jugé imprudent par la banque à qui vous avez fait votre demande de prêt immobilier, tentez votre chance ailleurs : toutes les banques ne sont pas aussi strictes dans l’étude des dossiers de prêt, certaines sont prêtes à prendre plus de risques que d’autres et votre prêt peut très bien vous être accordé malgré tout !