L’art de bien gérer un crédit renouvelable sans s’endetter excessivement

crédit renouvelable

Publié le : 13 septembre 20237 mins de lecture

Souscrire un crédit reconstituable appelé aussi  » renouvelable  » est une formule simple et rapide d’obtenir un financement, et ce, sans justificatifs. Toutefois, pour ne pas tomber dans le piège du surendettement il est essentiel de bien gérer ce type de crédit.

En amont, ce qu’il faut savoir avant de vous décider pour une offre de prêt renouvelable

Avant de vous décider, il est conseillé de suivre les quelques recommandations suivantes :

Assurez-vous de bien comprendre toutes les conditions de votre prêt renouvelable

Avant de souscrire, familiarisez-vous avec les termes et les taux d’intérêt du crédit qui vous est proposé. Par exemple, consultez ce site pour comprendre comment fonctionne le report de mensualité, le taux d’intérêt etc. Pensez à examiner le TAEG qui représente le coût total de l’emprunt, exprimé en pourcentage annuel. Il inclut non seulement le taux d’intérêt nominal, mais également tous les frais, commissions, assurances, et autres dépenses liées au prêt. En d’autres termes, il reflète le coût global que vous devrez payer pour emprunter. Le TAEG est particulièrement utile pour comparer différentes offres de crédit ou de prêt. Lorsque vous envisagez de contracter un emprunt, vous pouvez comparer les TAEG de différentes institutions financières pour déterminer quelle offre est la plus avantageuse pour vous. Le TAEG est un outil précieux pour les emprunteurs, car il leur permet de comprendre le véritable coût de leur emprunt et de prendre des décisions financières en toute transparence. Il les aide également à éviter les offres trompeuses qui semblent bon marché en raison de frais cachés. Le TAEG inclut généralement les éléments suivants :

  • Le taux d’intérêt nominal
  • Les frais de dossier ou d’ouverture de crédit
  • Les frais d’assurance liée au prêt, le cas échéant
  • Les commissions ou frais de courtage
  • Les frais de garantie

Établissez un budget et un montant de remboursement mensuel

Établir un rythme de remboursement est essentiel pour éviter les pièges de l’endettement excessif et gérer vos finances de manière responsable. Mettez à plat votre budget mensuel qui prend en compte toutes vos dépenses et vos revenus. En fonction de cela, déterminez le montant que vous pouvez confortablement consacrer au remboursement de votre prêt renouvelable chaque mois.

Fixez-vous une date limite de remboursement

Établissez un objectif réaliste pour rembourser intégralement le crédit renouvelable. Plus tôt vous le ferez, moins vous paierez d’intérêts. Basez-vous par exemple sur votre budget pour déterminer une date cible.

Au niveau des mensualités

Comme tout crédit à la consommation, un prêt renouvelable est assorti de mensualités. Toutefois, son fonctionnement spécifique qui comprend une réserve d’argent reconstituable, ne permet pas toujours de fixer à l’avance le montant de la mensualité. Au moment de la signature du contrat vous n’allez pas déterminer un montant fixe mais plutôt une somme minimum à verser qui sera toujours supérieure à 15 €. Vous pouvez choisir le montant de votre mensualité en fonction du rythme de remboursement correspondant à votre capacité financière. Vous pouvez ainsi opter pour un rythme lent, moyen ou élevé. Vous l’aurez compris, en optant pour un rythme de remboursement élevé votre mensualité sera plus importante mais elle vous permettra de rembourser votre prêt plus rapidement. Le choix du rythme de remboursement vous aide à conserver un équilibre budgétaire en fonction de vos capacités financières. Il faut savoir que les taux de ce type de prêt sont toujours plus élevé que ceux des autres crédits à la consommation. Ne tombez pas dans le piège qui consisterait à choisir un rythme de remboursement inadapté à vos capacités financières. Néanmoins, si vous le pouvez, dès que vous avez une rentrée d’argent, faites un versement qui accélèrera le remboursement de votre prêt renouvelable. En fonction de l’évolution de votre situation financière, de votre budget et de vos priorités, réévaluez votre rythme de remboursement. Si vous avez la possibilité de rembourser plus rapidement, faites-le. De même, le remboursement anticipé du montant total de votre crédit est gratuit et sans indemnité ! Ce qu’il faut savoir : la loi Lagarde adoptée en 2011 vise à limiter le risque de surendettement des particuliers. Cette loi impose une durée maximale de remboursement pour les crédits renouvelables. Désormais, quels que soient la durée du prêt et le montant des mensualités, la période de remboursement doit être au maximum de :

  • 36 mois (3 ans) si le montant du crédit est inférieur ou égal à 3 000 €
  • 60 mois (5 ans) si le montant du crédit dépasse 3 000 €

Évitez de réutiliser le crédit et de pas en cumuler d’autres

Il est toujours recommandé de vivre selon ses moyens et d’explorer d’autres options de financement moins coûteuses si besoin est. Vous avez du mal à gérer votre dette ? Envisagez de consulter un conseiller financier pour obtenir de l’aide et lui demander par exemple : Est-il possible de reporter la mensualité de mon crédit renouvelable Alterna ? Pendant que vous remboursez votre prêt renouvelable, évitez de l’utiliser pour de nouvelles dépenses. Cela vous aidera à réduire votre dette plus rapidement. En effet compte tenu des taux élevés des prêts renouvelables par rapport à d’autres formes de crédit, tels que les prêts personnels ou les cartes de crédit traditionnelles, réutiliser un prêt renouvelable crée un cycle d’endettement potentiellement interminable. Chaque fois que vous utilisez le crédit renouvelable pour de nouvelles dépenses, vous augmentez votre dette, ce qui peut vous empêcher de rembourser rapidement le solde existant. L’utilisation répétée d’un prêt renouvelable peut donc entraîner une perte de contrôle financier. Si vous le réutilisez fréquemment et ne parvenez pas à rembourser rapidement, vous risquez de vous retrouver en situation de surendettement. Par ailleurs, il faut toujours garder à l’esprit que souscrire à un prêt renouvelable est souvent plus facile que pour un crédit à la consommation classique. En effet, aucune pièce justificative n’est demandée ce qui ouvre la tentation de contracter un autre crédit revolving alors même que le premier n’est pas encore remboursé. Pour éviter ces problèmes, il est préférable de n’utiliser qu’un seul prêt renouvelable, seulement lorsque c’est vraiment nécessaire et de rembourser rapidement les soldes accumulés.

Plan du site